Ceux qui n’entrent pas dans la catégorie « salarié » sont classés « travailleur non-salarié » ou TNS. On y trouve principalement les personnes physiques qui exercent une activité commerciale, artisanale ou libérale. Mais est-ce une bonne idée de souscrire à une mutuelle santé pour un travailleur indépendant ?

Pourquoi opter pour une mutuelle TNS ?

Une mutuelle tns propose des offres dédiées aux travailleurs non-salariés (TNS). Cette catégorie d’assurance s’adresse aux professionnels libéraux (médecin, avocat, consultant, comptable, etc.), aux artisans, aux commerçants, au associé unique de l’EURL et aux gérants majoritaires dans une entreprise. Ils ne sont pas affiliés au régime général de Sécurité sociale comme les salariés, mais au régime de la « Sécurité Sociale des Indépendants ». Le remboursement est similaire avec celui de la SS. De la sorte, seule une partie des dépenses en frais de santé est prise en charge. Pour soulager ceux qui peinent à faire face à leurs frais de santé, la souscription à une mutuelle santé s’avère nécessaire. Peu importe le nombre des ayants droits, la prime reste le même. D’ailleurs, grâce à la loi Madelin, il est possible de déduire des impôts la totalité des primes annuelles. Toutefois, le plafond s’élève à 40 524 euros.

En outre, les garanties d’une mutuelle entrepreneur sont personnalisables. De ce fait, le souscripteur peut ajouter ou enlever des options en fonction de ses besoins. Ainsi, il bénéficiera d’une couverture plus ou moins importante selon la formule choisie que ce soit en termes de consultations chez le médecin généraliste ou auprès des médecins spécialistes, de médicaments, de frais d’hospitalisation, de dépenses en optique, de frais liés aux soins dentaires, etc. Et grâce aux tiers payants, il n’aura pas à avancer les frais. Pour vous aider à dénicher une bonne affaire, il est fortement recommandé d’employer un comparateur d’assurances professionnelles

Mutuelle TNS : comment faire le bon choix ?

La meilleure mutuelle indépendant, c’est celle qui propose une couverture renforcée à petit prix pour les postes de santé qui vous intéressent. Le choix dépend alors de votre profil et de votre état de santé. Cela vous évitera également de payer pour des garanties qui ne vous seront pas utiles. Mais la cotisation n’est pas le seul critère, vous devez aussi vous renseigner sur le niveau de remboursement. Il peut être exprimé en taux sur la base de l’Assurance Maladie ou en forfait. Ainsi, un remboursement à 100% signifie que les dépassements d’honoraires ne sont pas pris en charge.

Attention ! Pour les postes dont le niveau de remboursement est très faible, même un pourcentage de 600% équivaut à un faible remboursement. Donc, soyez vigilant ! Mieux vaut se tourner vers un remboursement en forfait.

En outre, d’autres éléments doivent être pris en compte dans votre contrat. La franchise est la somme qui sera à votre charge. Le montant peut varier d’une mutuelle à l’autre. Il en est de même pour la durée de remboursement. Le délai de carence est la durée pendant laquelle certaines garanties ne sont pas activées (notamment les garanties optiques et dentaires), pouvant aller de quelques semaines à quelques mois. Cependant, certaines compagnies n’appliquent pas de délai de carence. La couverture est donc immédiate. Enfin, vérifiez les exclusions de garanties.

Comment trouver la meilleure offre ?

Les offres sont très diversifiées sur le marché. Pour trouver le meilleur rapport qualité-prix, il faudrait comparer. Pour vous éviter de nombreux appels téléphoniques ou déplacements en agence, il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur d’assurances professionnelles en ligne. Cet outil est gratuit et sans engagement. En quelques clics seulement, vous pouvez obtenir plusieurs devis afin de pouvoir faire un comparatif sans vous fatiguer. Si une offre vous séduit, vous pouvez vous rendre directement sur le site de la compagnie et demander plus de détails. D’ailleurs, la souscription peut se faire en ligne en quelques étapes et le paiement par carte bancaire. L’avantage ? Vous êtes couvert instantanément. Néanmoins, une fois que vous aurez votre contrat en main, lisez minutieusement les clauses avant de signer.

Bon à savoir : A chaque anniversaire de votre contrat, vous pouvez changer de compagnie. Si les offres de votre mutuelle actuelle ne sont pas satisfaisantes, cherchez une autre compagnie ! Toutefois, vous êtes tenu d’envoyer une lettre de résiliation au plus tard deux mois avant la date. En revanche, dans les cas suivants, vous pouvez résilier votre contrat à tout moment : changement de domicile, de profession, de situation ou de régime matrimoniale, retraite ou cessation d’activité professionnelle.