devenir auto entrepreneur

A qui faire appel pour créer ma micro-entreprise ?

micro-entreprise

Lorsque l’on souhaite créer une entreprise, il existe des structures d’accompagnement dites généralistes pour tout créateur et autres créateurs spécialisés dans un domaine d’activité particulier ou un type de public particulier. À qui demander de l’aide ? Comment trouver le bon interlocuteur ? Quels services sont fournis ?

Les interlocuteurs et service généraliste pour créer une micro-entreprise

Bpifrance Création (anciennement AFE Création) a été créée dans le cadre d’une initiative nationale de promotion de l’entrepreneuriat et d’accompagnement des PME créatrices d’emplois du territoire. Sa mission est également d’informer et d’orienter les porteurs de projets, créateurs, vendeurs ou repreneurs d’entreprises. Elle travaille avec de nombreux experts et partenaires (privés ou publics) impliqués dans la création d’une micro-entreprise. Sur son site internet, Bpifrance Création propose des conseils et des informations détaillées sur toutes les étapes de la création d’entreprise : idées, projets personnels, étude de marché, prévisions financières, recherche de financement, accompagnement, choix du statut juridique, établissement des formalités, création d’entreprise et premiers pas. Vous pouvez tester votre détermination et vos compétences.

CMA vous conseille et vous informe pour bien définir votre projet et le concrétiser pour créer une micro entreprise. Des consultants peuvent aussi vous accompagner à toutes les étapes de la création : de l’idée au projet, faire des recherches, rechercher des financements, faciliter les démarches administratives, inscrire l’entreprise dans les annuaires du secteur. Pour créer une micro entreprise, il est recommandé d’effectuer des recherches sur les sites spécialisés.

Le réseau BGE pour effecteur une création d’une micro-entreprise

BGE est un réseau d’associations à but non lucratif de plusieurs régions de France. Il accompagne et forme les créateurs et repreneurs pour créer une micro entreprise. De l’émergence des projets (choix de la situation juridique, sociale et fiscale, conception des business plans, analyse de la rentabilité, etc.) au développement des activités (organisation administrative, politique commerciale, tableaux de bord de développement, etc.). Le catalogue des formations proposées, y compris à distance, couvre tous les domaines : droit, fiscalité, commerce, communication. Parmi les outils et services offerts par BGE, le Bilan de compétences entrepreneuriales vous permet de valider vos compétences entrepreneuriales. C’est un outil de diagnostic et d’investigation. Il alterne entretiens avec des consultants et recherche d’informations sur le terrain pour concevoir un plan d’action. BGE s’est associé à un certain nombre d’experts pour fournir des solutions de financement participatif pour TPE via la plateforme. Enfin, le réseau BGE met à disposition des espaces de co-working entièrement équipés (mobilier, copieur, accès internet) et organise des petits-déjeuners ou des after-get off.

L’ADIE, une association pour création d’une micro-entreprise

L’ADIE (Association pour les Initiatives Économiques) est une association reconnue d’utilité publique qui accompagne les entrepreneurs qui n’ont pas accès au crédit bancaire. Elle apporte une aide financière par le biais de la microfinance et développe des actions de formation, de conseil et d’accompagnement spécifiquement destinées aux créateurs d’entreprise. L’ADIE propose sur son site des fiches pratiques (préparation, création, développement) et des vidéos sur des sujets variés : analyse client et concurrentielle, stratégie commerciale, prévision de chiffre d’affaires pour créer une auto-entreprise, planification du financement, seuil de rentabilité. L’association propose des formations collectives complétées par un accompagnement individuel. L’ADIE octroie différents types de prêts, dont des prêts professionnels de microfinance jusqu’à 10 000 € avec des durées de remboursement allant jusqu’à 36 mois et des prêts jusqu’à 4 000 €. L’ADIE s’implique également dans l’entrepreneuriat social à travers la microfranchise solidaire. Les petits franchisés bénéficient de formations, d’accompagnements, d’aides financières et de services (centrale d’achat, logiciel de gestion, etc.) assurés par les enseignes concernées.

Les notaires et les avocats pour assister à la création d’une micro-entreprise

Un avocat (Droit commercial, Droit commercial, Droit des sociétés) peut vous aider à définir le cadre juridique de votre entreprise. Il peut notamment vous guider dans le choix de sa forme juridique (entreprise individuelle, SARL, SAS, etc.) ou vous renseigner sur le droit des marques. Un notaire peut aussi vous conseiller sur la structure juridique adaptée à votre situation personnelle et financière. Il peut par ailleurs vous aider à élaborer un plan d’affaires ou des prévisions. La CCI organise régulièrement des séances d’information sur la création d’une micro-entreprise et met à disposition une multitude d’outils et d’informations librement accessibles sur Internet. Le site CCI Business Builder est conçu pour vous guider dans vos projets de création en vous fournissant des informations pratiques (vocabulaire, étapes de création, check-lists, conditions à remplir, contraintes, compétences à acquérir) et des vidéos (Recommandations et conseils d’entrepreneurs, méthodes d’élaboration de plans d’affaires et d’organisation d’études de marché, etc.). Dans le cadre de ses services, CCI propose des cours d’accompagnement individuel visant à acquérir les compétences nécessaires à l’entrepreneuriat. L’accompagnement commence par un entretien personnel avec un consultant. Cette étape vous amène à évaluer votre situation, vos objectifs et vos compétences. Un programme sur mesure vous est alors proposé. Avant de vous lancer, quelques tests en ligne peuvent vous aider à mieux comprendre votre profil, vos ressources et votre motivation.

Quitter la version mobile