De votre idée de départ au lancement de votre activité, le parcours est simple et chacun a l’opportunité de développer un projet durable. Créez votre propre affaire en suivant chacune des étapes de création de société en Suisse.

Mûrir votre idée

Avant de vous lancer dans la création de votre entreprise en Suisse, vous devez vous assurer que votre idée peut se transformer en un projet rentable. Pour cela, elle doit répondre à une demande existante ou être susceptible de la créer en répondant à des besoins bien réels. Pour vous aider à comprendre les tendances du marché, vous pouvez consulter les données de l’Office fédéral de la statistique ou vous renseigner auprès d’organismes compétents publics ou privés. Cette étape vous aidera à établir une stratégie qui assurera la pérennité de votre entreprise. Votre marché, vos concurrents, les canaux de distribution disponibles et vos coûts et revenus potentiels sont autant d’éléments que vous devez maîtriser avant de vous lancer dans la création de société. Si votre projet est viable, vous pouvez vous entourer d’une aide précieuse pour la création de société en Suisse et accélérer vos démarches. Un bon conseiller vous aidera à choisir la forme juridique adaptée au nombre de partenaires prévu, à leur responsabilité, ou encore au capital de départ. La raison individuelle ou l’entreprise individuelle conviendront aux entrepreneurs individuels alors qu’une société de personnes sera plus adaptée aux associés, tels que les bureaux d’avocat. La société de capitaux présente l’avantage d’annihiler la responsabilité des associés en séparant le capital de l’entreprise de leurs fonds propres, les protégeant en cas de litige.

Inscrire votre société Suisse au registre du commerce

La première étape pour créer une société de capitaux consiste à déposer votre capital auprès d’une banque suisse, qui vous délivrera une attestation de dépôt. Pour légitimer votre entreprise, vous devez faire authentifier cette attestation et vos actes constitutifs auprès d’un notaire pour inscrire ensuite vos activités principale et secondaire auprès du registre de commerce de votre canton. Vous fournirez alors des informations essentielles sur votre entreprise: son nom, sa date de création, l’adresse de son siège social, le nom des associés et le montant des capitaux de départ. Veillez à consulter le registre de commerce avant de choisir le nom de votre entreprise pour pouvoir le protéger sans être poursuivis pour avoir copié une marque, et à vérifier que tous vos renseignements ont été transcrits correctement.

Souscrire aux assurances obligatoires en Suisse

L’assurance-vieillesse et survivants (AVS), l’assurance-invalidité (AI) et les allocations pour perte de gain (APG) sont obligatoires, et la prévoyance professionnelle (LPP) est obligatoire pour les employés dont le salaire est inférieur à un seuil donné. Vous devez donc y souscrire pour créer une société en Suisse. Pensez aussi à l’assurance-accidents (LAA), l’assurance-chômage (AC), et l’assurance maladie. N’oubliez pas d’inscrire votre entreprise à la TVA en ligne en ayant en main l’extrait d’inscription au registre du commerce et le numéro IDE de votre entreprise, votre certificat d’assurance AVS/AI, vos prévisions de chiffre d’affaires pour la première année d’exploitation, ainsi que les données de votre représentant fiscal pour les entreprises étrangères. Prévoyez un délai de quelques semaines avant de pouvoir lancer votre entreprise. Vous pouvez toutefois accélérer les délais de traitement de la création de société en Suisse grâce à l’expérience de votre fiduciaire.