Le régime des auto-entrepreneurs est l’une des meilleures alternatives pour sortir du chômage. Bien prisé par les personnes passionnées par les affaires, ce statut leur propose des aides spécifiques enclines à faciliter leur investissement. Cela n’empêche qu’il existe des règles à respecter pour pouvoir en profiter pleinement.

Auto entrepreneur et chômage

Pour passer du statut de chômeur au statut d’auto entrepreneur, la première démarche à effectuer consiste à informer votre conseiller de Pôle emploi de votre souhait de devenir auto-entrepreneur. C’est ainsi que vous serez alors considéré comme étant un créateur d’entreprise.

Donc si vous êtes au chômage, n’hésitez pas à vous rendre au Pôle emploi dont vous dépendez pour vous s’inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi, et informer le conseiller de l’activité que vous voulez lancer. Cette étape va vous permettre de percevoir des aides à la création d’entreprises.

Etant à la fois demandeur d’emploi et auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier de deux dispositifs liées au versement de vos indemnités chômage :

– soit en continuant de percevoir partiellement vos allocations chômage,

– soit en profitant d’une aide financière correspondant à une fraction de vos indemnités.

Choix du dispositif adapté

En passant du statut du chômeur au statut d’auto entrepreneur, vous devriez choisir l’une des formules qui s’adapte le plus à vos objectifs.

  • Opter pour le maintien partiel de vos allocations chômage, pourvu que vous soyez bénéficiaire de l’ARE (Allocation pour le retour à l’emploi). Ainsi vous allez percevoir vos indemnités de chômage en parallèle avec votre nouvelle activité d’auto-entrepreneur pendant quinze mois maximum. A chaque mois, les revenus tirés de votre activité d’auto-entrepreneur sont traduits en nombre de jours  » indemnisables  » par Pôle emploi. Les montants retirés de votre propre activité seront déduits de votre allocation mensuelle. Cela dit que votre allocation chômage peut baisser en fonction des revenus générés par votre activité en auto-entrepreneur. Plus vous gagnez, plus votre allocation sera réduite.
  • Opter pour une aide financière sous forme de capital pourvu que vous soyez bénéficiaire de l’ARE (Allocation pour le retour à l’emploi). Les entrepreneurs peuvent choisir cette formule afin de percevoir une partie (du reliquat de leurs allocations chômage en tant que aide financière. La somme correspond à la moitié des allocations nettes. Le premier quart vous sera versé lors de la déclaration de votre début d’activité d’auto-entrepreneur, le deuxième, 6 mois plus tard. Cependant, pour bénéficier de cette aide, vous devez être déjà rayé de la liste des demandeurs d’emplois.